roman-photo | écologie lumineuse à venir

résidence Paris en Toutes Lettres, immersion d’une semaine à la Défense


Dans ces temps nouveaux d’économie d’énergie, beaucoup protestaient contre cette vieille mesure de transparence : laissez les bureaux allumés la nuit, permettez que tout un chacun du dehors voie comme on y travaille, et c’est une garantie que les décisions ici prises seront respectées. On pouvait donc se promener ici, soir après soir, et contempler les bureaux vides, tout illuminés. Mais qui se préoccupait en fait de ce qui se passait dans les bureaux ? La nuit, ici, c’était désert. Qu’on pourrait donc économiser l’électricité et l’énergie pour cette gabegie de la transparence, protestait-on, ce serait plus écologique. Mais le ministère de l’écologie était là, au milieu, solidement entouré par la tour EDF, la tour Total, la tour Areva et les autres. On voyait bien que des silhouettes passaient d’un bâtiment à l’autre, par les galeries vitrées. Alors, comme en toute chose souvent, ici dans la ville, on laissait en l’état.


responsable publication François Bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
diffusion sous licence Creative Commons CC-BY-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 mai 2011
merci aux 327 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page