13.09.05 | les huit heures qui font l’an

une planète à rotation rapide identifiée par le télescope Kepler – source : blog Passeur de Sciences


1 _ COMPRESSION

Depuis quatre ans, le télescope spatial Kepler a suivi 150 000 étoiles. Faire une découverte, ce n’est pas forcément scruter le ciel, c’est dépouiller les plus petites anomalies de ses archives. Ainsi, cette exoplanète (on en connaît tant désormais qu’on ne se préoccupe même plus de vous dire à quel soleil elle appartient), dont la surface est de lave en fusion, à qui huit heures et demie suffisent pour sa rotation annuelle. Il n’y a que l’allumeur de réverbère du Petit Prince qui faisait mieux. Le détail le plus troublant, c’est probablement que cet astre lointain et si pressé fasse précisément la taille du nôtre.

 

2 _ RENVERSE

C’est beaucoup trop peu de temps d’un réveillon à un autre, s’est écrié un ami sur Twitter. Oui, mais c’est beaucoup plus de facilité aussi à savoir de quoi sera fait ton futur : chaque jour t’en apprends presque trois fois plus qu’un an ici. On aurait le tournis, certes, mais on penserait aussi à ce rythme : on écrirait des livres-phrases, un mot pourrait compter comme une année. Et si tu penses que ta propre vie n’a compté qu’autant de fois huit heures que tu as d’années, quel rajeunissement pour affronter le nouveau matin. Reste la lave.

 

3 _ SOURCE

PASSEUR DE SCIENCES


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 septembre 2013
merci aux 72 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page