il devient quoi, Keith Richards ?

vie secrète des grands fauves


Parfois, pour les films animaliers des espèces les plus invisibles et les plus rares, on installe appareil-photos avec déclenchement automatique ultra-sensible, et on imagine le tigre blanc de Birmanie surpris en pleine nuit d’un coup par des flashes plein face. Keith Richards est né le 18 décembre 1943, il a sans arrêt parlé dans ses entretiens de l’aboutissement en tant que musicien d’une vie de musicien. Ce carnet d’abord pour mes propres archives, donc petites mises à jour régulières.

Rappel :
- quelques épisodes de mon feuilleton France Culture, réal Jacques Taroni, 2002
- infinie galerie Keith Richards, portraits par ordre chronologique.

 

10/03/20


- annonce que Johnny Depp réaliserait docu sur KR, et parallèlement : pas d’apparition publique Stones en 2010, et KR aurait stoppé alcool depuis 4 mois, déchéance Ron Wood ayant été salutaire.
- archives Radio Canada verdict Toronto 77
- cette photo de ses mains (fin 2009, source : Blue Lena).

- et je ne résiste pas, pour ceux qui ne connaîtraient pas, l’extrait du géant Hail ! Hail ! Rockn’roll où Chuck Berry fait recommencer 4 fois le début de Carol à Keith...

 

10/01/10


On trouvera facilement sur le web versions plus grand format de cette photo (publicité rémunérée) de KR dans sa pièce principale. De quoi s’allonger au sol, et le divan pour stations prolongées. Pas facile de construire inventaire du bureau, comme Perec l’avait fait pour lui (Inventaire de ma table de travail, dans Peenser/Classer), mais on peut remonter pas mal de pistes quant aux livres présents. Lors de son premier accident cérébral, la version officielle c’était : tombé de l’échelle en rangeant sa bibliothèque : la bibliothèque existe donc.

09/11/08


Leçon acoustique sur Robert Johnson, et fierté (« Like that... »)...

 

09/10/25


3 apparitions publiques :
- participation au mariage de la fille de Ron Wood, possibilité de vérifier aussi que Ronnie était provisoirement en haut de la sinusoïde (ci-dessous KR & Patti Hansen-Richards)

- cet été : Keith Richards photographié par Botticelli lui-même à la sortie des eaux (sa maison de Nassau ? en tout cas, qu’il se baigne avec breloques)

- enregistrement de 2 morceaux avec Lee Scratch Perry en décembre. En octobre, il était au Hall of Fame de Nashville, cheveux sans colorants (vidéo c’est ici : le vieux singe a l’air en forme, dans ses façons d’improvisation orale avec les bras qui remplacent les mots – on l’a connu le regard moins vif). Surtout, en novembre enregistrement de chansons qui sont son bagage (comme lui-même est le nôtre), dont quelques-uns début de siècle qu’on l’a déjà souvent entendu reprendre, comme Apartment n°9 ou The nearness of you(« The album is rumoured to include a jazz version of the Judy Garland classic Somewhere Over The Rainbow from The Wizard Of Oz and Perry Como’s I Wonder Who’s Kissing Her Now. The revelation emerged after more than 20 never-released covers by the Rolling Stones guitarist were leaked onto the internet. Other songs on the list include an homage to country star Tammy Wynette in the song Apartment No 9 and Andy Williams’s Let It Be Me. Richards, 64, has also recorded Big Band composer Hoagy Carmichael’s The Nearness Of You, Fats Domino’s Blue Monday and Jerry Lee Lewis’s She Still Comes Around » – renseignements chez Blue Lena.

 

09/09/15


Un petit tour sur YouTube, toujours fourni en bonnes vieilleries classiques, mais dans les ajouts récents concert d’hommage à Gram Parsons, inséparable de Richards dans la période Let it Bleed (la chanson co-écrite Wild Horsesjusqu’à Exile on main street, Parsons à bout d’héroïne finira par être évacué de la maison des Stones à Nice, et mourra en 73, il y a en poche pour 9,90 euros un bouquin sur les Rolling Stones qui raconte tout ça très bien. Keith tel qu’en lui-même, pour chanter Love Hurts et Hickory Wind (on comparera avec version Emmylou Harris).

Autre vidéo importante pour moi, dans les chutes du Gimmie Shelter des Maysles, la visite de Hendrix aux Stones dans les loges du Madison Sqauree Garden en 1969, essayant guitare transparente de Keith (et lui essuyant discrètement le manche ensuite).


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne 11 janvier 2009 et dernière modification le 21 mars 2010
merci aux 21365 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page