2005 / 2006 : résidence d’écrivain à la médiathèque

le projet, les ateliers


La résidence de François Bon à la médiathèque
de Pantin débutera en septembre 2005 pour s’achever en mai
2006. Plusieurs axes sont déjà définis pour ce que
nous concevons ensemble comme un parcours, une recherche commune.

1 _ terrain, écritures

La proposition de résidence n’est pas centrée sur
des expériences d’ateliers d’écriture. Plutôt,
dans la logique du parcours de FB, une réflexion sur l’extension
et la transmission de ces pratiques. Néanmoins, pratiquer ensemble
la littérature est un point de départ essentiel pour le
partage, plutôt (à la différence de précédents
intervenants) que des initiatives basées sur la seule lecture.
François Bon interviendra dès septembre avec les apprentis
(carrossiers peintres) et apprenties (coiffeuses) du CIFAP, dans leur
période de cours, via un cycle d’atelier d’écriture.
D’octobre à avril, sera mis en place un concours d’écriture,
mené depuis le lycée Félix-Faure mais ouvert aux
autres établissements et aux jeunes de la médiathèque,
dont le thème sera renouvelé chaque début de mois.
F Bon interviendra dans une ou plusieurs classes pour lancer chaque mois
ce concours, et que les enseignants qui prendront le relais avec leurs
classes disposent à la fois de la proposition, et d’un échantillonnage
de textes produits. Ce concours se conclura en mai par une initiative
festive, et les meilleurs textes enregistrés sur un CD audio.

2 _ la Seine Saint-Denis, laboratoire de l’hyper-ville

Depuis une première résidence à Bobigny en 1986,
puis une suite d’ateliers d’écriture à Bobigny,
Villepinte et Bagnolet avec le CPLJ, puis 2 ans d’atelier avec
les lycéens de Clichy-sous-Bois, la mutation d’importance
que constitue le dispositif humain et urbanistique de Seine Saint-Denis
a toujours été un questionnement au présent dans
le travail de F Bon.

Ce questionnement pourrait s’axer sur deux dimensions :

  • hommes, vies, visages : dans un premier temps, assurer une présence
    régulière à la PAIO (insertion professionnelle),
    en collaboration avec le service jeune de la ville de Pantin ;
    lors de cette présence, discuter, prendre des notes, et renvoyer
    en retour des mini portraits librement écrits ; si possible,
    en partenariat avec Les Engreneurs, installer aussi une présence
    vidéo, filmer ne serait-ce qu’en plan fixe les gens avec
    qui on aura échangé ;
  • lieux, mutations, transformations, circulations, paysages urbains :
    dans la grande diversité de la ville de Pantin, travail de balade,
    notes, repérages, et écoute des gens rencontrés
    dans leur relation à ces questions, notamment par des passages à organiser à l’annexe
    Courtillères.

3 _ la médiathèque au cœur de la cité

Dans le public de la médiathèque, une grande diversité de
lecteurs. Beaucoup aussi qui écrivent, sans nul doute. Diversité aussi
de l’équipe de la médiathèque, suggestions
et pratiques de lectures. On proposera le premier samedi de chaque mois, à partir
du samedi 8 octobre (spécial « rentrée littéraire »),
de 11h à 12h, un mini « brunch » convivial,
où bibliothécaires et lecteurs feront part de leurs coups
de cœur. F Bon y interviendra par une brève lecture d’un
livre de sa bibliothèque personnelle.
D’autre part, ponctuer la résidence par une suite de rencontres
lecture. La première, le vendredi 25 novembre, sera l’ouverture
de la résidence : lecture de textes issus des premières
rencontres avec les apprentis du CIFAP et des chômeurs de la PAIO,
puis carte blanche à F Bon avec le violoniste Dominique Pifarély,
sur des textes inédits (voir tumulte.net). Au moins deux lectures
ensuite avec des invités : « lieux et paysages »,
lecture à trois avec Leslie Kaplan, Tanguy Viel et F Bon à partir
de leur rencontre de la Seine Saint-Denis ; « la fiction
dans la ville », à définir, mais si possible
avec participation d’un auteur jeunesse. 
Enfin, l’équipe de la médiathèque et le bureau
du livre du Conseil Général souhaitent proposer à l’ensemble
des partenaires, relais, médiateurs de cette résidence
des temps de réflexion et de formation. Une première journée
en septembre pourrait être consacrée à l’écriture
en commun.

 4 _ Internet pour partager le projet

Des postes Internet de consultation libres sont déjà installés
dans les principaux lieux participants à l’expérience
(médiathèques, CDI). Nous les complèterons si possible
par des bornes Internet destinées à mettre en valeur, sur
les lieux mêmes, le travail effectué.
Tout au long de l’année, chaque semaine, mise à jour
du journal de la résidence : textes produits, photos numériques
des rencontres ou des traversées de Pantin, brèves vidéos
ou enregistrements de voix.
Ce journal sera accessible par commodité sur le site personnel
de F Bon (tierslivre.net), mais pourra faire l’objet d’un
partenariat avec la Cyberbase de la Villette (à organiser). 
La page d’accueil de ce journal sera la page d’accueil des
différents ordinateurs des salles de lecture : elle inclura
chaque semaine les propositions de lecture ou réflexions et écrits
de l’équipe de la médiathèque ou des lecteurs,
auxquels nous proposerons de réagir aux textes mis en ligne.

5 _ un premier calendrier

Septembre : rencontre des différents partenaires, début
des interventions CIFAP et PAIO, lancement du site.
Octobre : premier « brunch » du samedi, lancement
du premier thème d’écriture pour les lycées,
journée écriture formation pour les médiateurs.
Novembre : soirée
lecture musique du 25 novembre…

François Bon _ Marie-Pierre Dégéa _ Xavier
Person

 

photo : stades de foot à Pantin © Google Earth

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 25 juillet 2005
merci aux 1876 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page