pousser la langue #3 | cinq fois sur le métier

cycle « pousser la langue », les propositions


- lire l’ensemble des contributions à la proposition 3, plus résumé de la consigne

- rappel : dans les fiches de l’espace abonné, les extraits concernant « L’oeillet » et « Méthodes » de Francis Ponge

On résume :

• dans « L’oeillet », basé sur une suite de notes prises au quotidien, en juin 1941, alors qu’hébergé clandestinement à Roanne il n’avait accès à un coin de jardin que la nuit, Ponge finalise en 1944, au retour à Paris, et publie en 1952 dans « La rage de l’expression » un texte où 14 fragments numérotés vont reprendre, avec variations, compléments, éliminations, une même phrase qui tente de dire cette « chose » qu’est la fleur ;

• je propose d’utiliser ce texte en se basant sur ce principe d’écriture : choix d’un objet pour thème (avec quelques mises en garde : pas d’oeuvre artistique, pas de photographie – j’insiste, on y viendra bientôt –, plutôt chercher dans l’humble et le quotidien, ce qu’on garde parce que témoignage affectif), et cinq fois de suite, mais en se contraignant à ce que ce soit sur 5 jours différents, reprendre en la recopiant cette première confrontation ;

• ainsi, une deuxième version pourra se confronter plus aux mots, idées associées, sonorités et étymologies, analogies, plutôt comme un complément, une exploration de tout l’entour ou les soubassements invisibles aussi bien de l’objet, que du choix qui vous a fait l’élire, des gestes et de nos propres habitudes avec cet objet, son histoire aussi, les visages en arrière

• une troisième version reprendra et mêlera les deux précédentes, mais y adjoindra une mise en abîme de l’écriture même, notes insérées à même le texte sur vous-même écrivant

• de la quatrième version je ne suggère rien, sinon qu’elle organise et trie les trois précédentes, reprenne le premier jet initial en le développant par le matériau mis au jour dans les précédentes ;

• avant donc d’arriver à un texte définitif dans la cinquième version, éliminant échafaudages et travail de carnet – mais c’est bien la rupture temporelle, le fait d’avoir retravaillé cinq fois mais sur des journées différentes (ça peut être cinq dimanches et vous envoyez le texte dans un mois !) qui va donner sens et tension aux cinq versions ;

• ce qu’on publie, c’est bien sûr l’ensemble des cinq versions dans l’ordre, en conservant (comme Ponge) la numérotation, même si elle restera une énigme pour le lecteur, et penser à la liberté que s’octroie Ponge de rajouter après-coup un bref prologue, et laisser comme en postface un texte beaucoup plus libre.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 18 juin 2019
merci aux 57 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page