les as de la pub ne connaissent pas les libraires

qu’est-ce qui pousse NonFiction.fr à ne plus savoir ce qu’est un livre ?


Dans le palmarès de la bêtise ordinaire, le site NonFiction.fr vient de décrocher une belle médaille.

1, prenez une bonne intention, du genre : Qu’est-ce qui vous pousse à acheter un livre ? – c’est vrai quoi, un livre ça fait du bien par où ça passe, la tête de préférence, quelqu’un qui lit un livre c’est un gens qui réfléchit, qui participe au mouvement de la société

2, rédigez les questions dans l’ordre de vos propres pratiques – ça vous vient d’où, les livres ? du Matricule des Anges, d’Alain Veinstein à France Culture, de remue.net ou poezibao ? non, voilà une liste de 40 cases à cocher, et jamais vous ne trouverez la mention d’un libraire, même pas le vôtre, celui de votre ville, même pas le grand méchant loup Amazon, rien... encore moins de bibliothèques, ça n’arrive jamais à personne, d’y accompagner ses enfants, d’y passer un moment en fin de semaine etc... et de sites ? ils ont fait un effort, Pierre Assouline est incontournable (mais parle de bien d’autres thèmes que de livres à vendre) et Mediapart c’est de saison...

3, appelez ça grande enquête NonFiction, je suppose que les adresses collectées leur serviront pour envois publicitaires...

Allez, oubliez vite que je vous ai parlé d’un site qui s’appelle NonFiction.fr, regardez ses pubs de maillots de bain ou de films à succès, mais comment ils osent s’intituler Le quotidien du livre et des idées ?...

Les libraires n’ont jamais existé, ils n’existeront jamais. La critique et la réflexion, sur le web ou ailleurs (eux ils préfèrent cocher Laurent Ruquier), ça n’a jamais existé, ça n’existera jamais.

J’évite au maximum de polluer mon site en parlant de ce qui me déplaît. Mais quelquefois, que voulez-vous, c’est viscéral.

Quand en plus je vois que ce site annonce comme partenaire le Centre national du livre, où on m’a bien expliqué encore hier matin en réunion qu’il n’y avait aucun biais pour soutenir ce qu’on fait ici...

Salut et fraternité à Ronald Klakpa – au fait, il n’y pas une case à cocher Lettres de la Magdelaine ?

 


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 juillet 2010
merci aux 1055 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page