amicalement, une maman

ou : de la propagation de la littérature par sérendipité


Trouvé sur publie.net le commentaire suivant, à la suite de notre mise en ligne de Dominique Sorrente, Pays sous les continents, reprise de plus de 20 ans de parcours poétique, depuis les inflexions, les tentatives, le laboratoire. Et, évidemment, je clique sur valider :

Bonjour,

Le titre de votre article peu porter à confusion ! En effet, ma fille cherchait des informations sur les continents et a perdu pas mal de minutes à lire votre article à la recherchhe d’informations tandis qu’elle recherchait enfait le nom des continents de la Terre tel que l’Afrique, l’Amérique etc.

Cependant, j’ai pris le temps de lire votre article, en tant qu’adulte cette fois-ci, et là oui, je le trouve très bien fait :)

Amicalement, Une maman.

Peut-être c’est cela, la figure essentielle de la propulsion de poésie sur Internet : faire découvrir que les textes contemporains, par simple court-circuit, peuvent se révéler comme essentiels et parlent du monde à notre porte, tous continents mêlés ?

Quelles recherches vont mener au Chef d’oeuvre inconnu de Balzac ? En tout cas, pour découvrir de l’intérieur notre plate-forme, on vous l’offre...

En vous souhaitant, madame et tous nous autres lecteurs, beaucoup de temps perdu dans vos recherches sur publie.net, et bien amicalement aussi !

Photo : Dominique Sorrente en paysage balzacien d’Indre-et-Loire, mai 2009.

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 25 octobre 2009
merci aux 871 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page