pousser la langue #6 | il.elle fenêtre, vue sur monde avec cadre (et Raymond Bozier)

cycle pousser la langue


 rappel : dans les fiches de l’espace abonné, l’extrait « Fenêtres sur le monde », de Raymond Bozier.

 retour sommaire « pousser la langue »

 retour sommaire général Tiers Livre, l’atelier permanent

 

compléments à la vidéo


Non pas la fenêtre en ce qu’elle définit un cadre à découper en 2D des fragments de réel, ceux qu’on a devant soi ou ceux que mémoriellement on porte, mais parce que cette surface transparente est doublement réfléchissante : c’est vous que le paysage regarde, et vous-même que vous cherchez en regardant. Débusquer alors ces fenêtres au présent ou ces fenêtres-mémoire, c’est ouvrir la place à la méditation réflexive sur soi-même. Et merci que touit soit à la troisième personne du singulier, toute la potentialité narrative ou fictionnelle en viendra.

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 juin 2019
merci aux 209 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page