H.P. Lovecraft | L’ombre qui prit Innsmouth, §204

un récit essentiel de H.P. Lovecraft, en présentation bilingue


présentation et début _ précédent _ suivant

No one was stirring in that dead street beside the river-gorge, and the roar of the waterfalls quite drowned my footsteps. It was a long dog-trot to the ruined station, and the great brick warehouse walls around me seemed somehow more terrifying than the fronts of private houses. At last I saw the ancient arcaded station — or what was left of it — and made directly for the tracks that started from its farther end.


Personne ne se montrait dans cette rue en impasse au long de la gorge de la rivière, et le grondement de la chute d’eau noyait le bruit de mes pas. C’était encore une longue course jusqu’à la gare abandonnée, et les hauts murs de briques des magasins qui m’entouraient me semblaient encore plus terrifiants que les façades des maisons individuelles. Enfin j’aperçus face à moi les travées de l’ancienne gare – ou ce qui en restait – et rejoignis directement les voies qui en partaient.

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er janvier 2018
merci aux 93 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page