Chevillard, ce soir...

à minuit, le 1000ème de l’Autofictif


Est-ce pour fêter les éditions de Minuit qu’à cette heure, chaque nuit, Éric Chevillard lance son fameux triptyque ?

Merci à Philippe De Jonckheere de me l’avoir signalé, je lis tous les jours l’Autofictif, mais le gros numéro 999 en haut de page m’avait échappé...

Mille billets : deuil, naissance, saisons, livres, colères, inventions, animaux. Et, accessoirement (? – question de fond au flux, à la présence, à la trace : ou au blog maintenu délibérément dans son état le plus fruste, pas de commentaires, pas de mots-clés – juste un plug-in qui en rend la lecture plus confortable si vous y accédez d’un iPhone), deux recueils imprimés. Sans parler de ce qui s’en prolonge sans lui, via les 807/saison 1 et 807/saison 2...

On va donc dûment veiller en attendant la livraison de tout à l’heure.

Sûr qu’il va se jouer de nous ? Allez, on est bon public. L’Autofictif, c’est géant.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 12 septembre 2010
merci aux 867 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page