crise du cochon

enquêtes sur la réalité présente (quotidienne)


« Les ventes de saucisse ont été mauvaises à cause de la météo. » On ne savait pas le lien direct. Ils sont 23 000 producteurs en France, et ont produit dit le journal 26 millions de porcs : je ne me rendais pas compte de tout ce flux dans les abattoirs. Donc voilà, ils se plaignent : « Le prix du cochon ne suffit plus à payer ce qu’il mange. » En gros, nous auteurs de littérature on pourrait dire la même chose. « Jamais la crise n’a été aussi violente » : on pourrait dire la même chose. « En plus de la crise, beaucoup en ont marre (les 7000 éleveurs bretons) de la méfiance à leur égard. » Vraiment, on devrait faire combat commun, au moins contre la météo : qui nous aide vraiment, contre la surproduction des livres ? « Les plus fragiles ont disparu depuis longtemps, les autres feront tout pour subsister. »


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 22 février 2008
merci aux 1229 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page