< Tiers Livre, le journal images : bibliothèque à chats

bibliothèque à chats

Bien sûr il y a beaucoup plus à dire sur ce qu’on apprend du fonctionnement d’une médiathèque qui marche, et j’y reviendrai. Appris plus que prévu dans ces mois de Bagnolet, et toujours parce qu’il faut toucher du doigt les rouages qui échappent. Par exemple, hier, le fait que l’absence d’un livre en rayon (les Don Quichotte d’Aline Schulman, les Poëmes en prose de Baudelaire) prouvant d’abord qu’on fait bien son travail, puisque justement ils sortent et sont lus, les livres... Mais bizarre qu’on ait prévu de passer notre journée à filmer, dans la bibliothèque vide, des déplacements, des trajets, et qu’on se soit fait avoir... par un chat. Une chatte, en fait, et sauvage. Entrée dans la médiathèque pour y planquer des juste-nés introuvables. Alors la nuit c’est fête, déclenchement des alarmes, déjections pas très agréables. Mais dans la journée, point mobile organique indétectable dans l’immensité des salles à livre. Même en s’y mettant tous. Un moment, dans le silence d’une lecture de texte, l’ai entendue miauler, puis détectée, derrière la cloison mobile d’un point de consultation vidéo. Coincée, et effrayée. On s’est mis à quatre, mais elle a rebondi deux mètres plus haut sur la mezzanine jeunesse et a filé, introuvable à nouveau. Rien de plus, pas d’allégorie, rien d’intéressant. Ou alors imaginer quoi : un livre du même type, dont on saurait l’existence dans la bib et qu’on n’arriverait jamais à localiser ? En tout cas, ô bibliothécaires lecteurs, si vous avez une solution (non destructive !) pour Bagnolet...


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 8 juillet 2009
merci aux 2256 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page