< Tiers Livre, le journal images : 2022.05.21 | Solange de loin

2022.05.21 | Solange de loin

Il y a si peu de portraits ici, et ce ne sera jamais mon chemin. Question d’autorisation intérieure, je ne sais pas. Pourtant, le GH5 m’accompagne et documente et visages et moments et lieux, c’est juste la publication qui devient filtre par rapport à l’accumulation. Ces photos plutôt parce que d’évidence ce que je photographie c’est l’irruption dans le monde qu’on dit réel (et qui ne l’est pas forcément au même niveau que les expériences rejointes dans l’espace numérique, mon rapport à Mark Baumer par exemple), l’irruption du personnage d’une œuvre et non la personne qui en est l’auteure. Mais si c’était ça aussi qu’on pouvait tenter de photographier, cette frontière — par exemple, ce rapport à l’espace qui vous rend nécessaire de reconstituer, où qu’on soit, ce temps séparé du travail à l’ordinateur et qu’on ait à le respecter. Notre déconstruction en permanence de la représentation, justement parce qu’on a à tâche de représenter.

La chaîne vidéo d’Ina Mihalache a été pour moi génératrice de bifurcations qui se sont révélées irréversibles. Son « abécédaire » j’ai dû commencer à le suivre en 2014, si ce n’est plus tôt : si j’en prends un au hasard c’est l’évidence : l’irruption d’une grammaire narrative et à quoi elle ressort dans l’histoire cinématographique, et la possibilité de s’approprier ce vocabulaire de formes pour le récit personnel, notre déchiffrage de la ville et du présent, la complexité et le risque d’emblée d’une mise en scène de soi, avec la construction du personnage de fiction, à savoir s’il vous protège, vous permet de traverser plus loin, ou les deux ensemble. De la complexité auto-réflexive du langage, le 62 révélations sur Solange, quelle diffraction par exemple d’avec les Autoportraits d’Édouard Levé ? ou ses 50 conseils pour YouTuber. C’était bien de le lui dire hier, juste la dette. Sur la dernière photo, rétrospectivement je découvre le mot RANGER, nous ce dont on parlait c’était juste en changeant la première lettre et pas manger non plus, non, merci — danger.

 

 


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 21 mai 2022
merci aux 116 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page