< Tiers Livre, le journal images : dur destin des idoles

dur destin des idoles

une autre date au hasard :
2008.10.20 | Atlantis avec barrières

Les panneaux sont plutôt sur la rocade et vers les immeubles et la gare. Les affiches sont géantes mais un peu tristes : Dernière tournée, ça veut dire qu’après on les enterre ? Et puis parce qu’il n’y a aucun nom, comme ces fêtes du livre où on vous donne juste le nombre d’auteurs : 15 idoles sur scène. Alors je vais voir sur leur site, qui elles sont, les idoles. On retrouve des tas de noms dans le fond de sa tête, Rika Zaraï, Annie Cordy, Leny Escudero, le Golden Gate Quartett, Franck Alamo, Georgette Lemaire,Georges Chelon, Catherine Lara, Pierre Vassiliu, les autres j’ai plus de mal. Mais, sur leur site, ils ne sont pas 15, mais plus de 50 – alors ça se passe comment, on tire à la courte-paille ? On répartit entre ceux qui ont comme ça l’écho du nom (je ne saurais pas citer de titre de chanson pour aucun d’entre eux, même si je me souviens d’avoir vu Leny Escudero, autrefois, dans les fêtes militantes où il se produisant). Apparemment ils se produisent aussi sur ces grands bateaux comme on était tout fier d’annoncer la construction d’un nouveau à Saint-Nazaire, ce qui serait un motif supplémentaire de penser que cette aventure-là fait vaguement obsolète. Mais je ne parle pas de haut, et elle me travaille, depuis ce matin, l’affiche : c’est pas forcément mieux pour les auteurs qui arrivent à ces âges canoniques, et j’en suis bientôt. On est même l’idole de personne et on ne remplit pas les Zénith, même si on s’y mettait à 50. C’est pour moi, que ça ne me rassure pas, ce genre d’affiche.


François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 30 décembre 2012
merci aux 830 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page