la littérature

question, par Maurice Blanchot


Admettons que la littérature commence au moment où la littérature devient une question. Cette question ne se confond pas avec les doutes ou les scrupules de l’écrivain. [...] Maintenant, au sein de l’oeuvre, attendant l’approche d’un lecteur — de n’importe quel lecteur, profond ou vain — repose silencieusement la même interrogation, adressée au langage, derrière l’homme qui écrit et lit, par le langage devenu littérature.
Maurice Blanchot, La littérature et le droit à la mort.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er novembre 2006
merci aux 499 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page