pousser la langue #10 | il.elle corps (exploration Jacques Dupin)

cycle « pousser la langue »


• pour compléter la vidéo : j’insiste bien, sélectionner dans vos textes de l’atelier un fragment, un simple paragraphe, tout un texte, dans lequel vous avez utilisé – fréquemment ou pas – une énonciation à la première personne (« je »), et c’est ce paragraphe qu’on va distendre selon le travail effectué par Dupin lui-même, je, il, et l’écriture ou le livre ou tout simplement le réel évoqué cette fois sans énonciateur propre…

• ça a l’air compliqué, mais ça ne l’est pas : aucun a priori contre les énoncés à la première personne, juste éduquer notre vigilance, ou scénariser leur présence, apprendre la liberté de l’énonciation neutre, ou autonome – d’autre part, dans cette distension du il et du je, parlant du même locuteur/scripteur, une mise en abîme du geste d’écrire qui peut se révéler une dimension neuve ou inattendue du texte.


- rappel : dans les fiches d’extraits, Jacques Dupin, Récit

- la vidéo se suffit à elle-même, mais chaque proposition dispose d’une fiche d’appui avec extraits imprimables, voir notre pass une fois pour toutes.

- à vous de parcourir librement ce cycle, mais la possibilité de bifurquer vers d’autres cycles thématiques plus spécifiques (commencer, lieux, personnages, recherches sur la nouvelle, écrire la ville, vers un écrire film...).

- usez bien sûr librement de ces propositions, pour vous ou dans les ateliers que vous animez... mais l’étape suivante, pensez à nos ateliers individuels pilotés, pour une progression personnalisée en dialogue permanent.

- retour sommaire cycle pousser la langue

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 3 juin 2019
merci aux 41 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page