#WIP13 | pas un livre mais tous

avancer dans des alternatives à la rigidité du droit d’auteur


NOUVEAU : la rubrique libre de nerval.fr pour publication autonome de vos textes.

 

Cap des cinq mois pour la première mise en place de cette page avec pass une fois pour toutes et pour l’instant le défi assez facilement tenu d’un ajout, complément ou mise à jour chaque semaine, plus lancement des chantiers principaux : ressources ateliers d’écriture et podcasts.

Et touché de la confiance régulière de nouveaux utilisateurs, et des messages qui les accompagnent.

Impression qu’il ne faut pas se hâter, aménager lentement et tranquillement. Mais s’organiser pour que cette partie du site, et la communauté qu’il constitue, à l’écart du brassage blog et web, soit un autre rapport à ce qui est proposé.

Par exemple, revenir des Rencontres à Lire à Dax avec dans le petit magnéto Zoom la captation audio toute brute de la lecture Proust avec Claude Barthélémy et l’ajouter à la rubrique podcast, c’est plus une question d’organisation que de temps, mais à terme ça change la face des choses.

À Dax, aussi, en quelques heures, combien de fois abordé ou croisé telle personne qui va vous dire : — J’ai lu L’Enterrement (ou Prison, ou Daewoo, ou la bio Stones) et bien sûr naturel d’avoir défini une intersection qui n’avait pas forcément à passer des Stones à Dylan, ou de Daewoo au livre sur Led Zep. Mais si c’était ça qu’on mettait en cause ? Dans cet espace téléchargement, faire que le contrat de confiance né de cette intersection précise puisse ouvrir la porte à d’autres...

Donc voilà, tous les livres et non plus un seul. Complété la rubrique eBook, désormais avec l’ensemble de mes titres disponibles à ce format, y compris Après le livre (2011, mais aussi parce que je pense de plus en plus à version 2, actualisée). Et PDF en complément quand c’est possible, pour lecture ordi et non liseuse ou tablette. Qu’est-ce que ça peut faire, de proposer tous les titres pour un seul, si c’est précisément cette curiosité et cette intersection qui compte ?

Solidification du chantier atelier d’écriture. Comme depuis toujours dans le web, on apprend en marchant, le paysage se redessine à mesure qu’on avance. La bascule, ces jours-ci, à comprendre comment ces ressources pouvaient être complémentaires :

- la mise à disposition d’une version numérique complète de mon livre Tous les mots sont adultes, méthode pour l’atelier d’écriture, version 2005, en PDF pour servir de boîte à outils et de tour de contrôle ;

- le maintien du site public comme plaque tournante, et comme de toute façon ça ne va pas se faire en un jour, l’idée de se concentrer chaque semaine sur un thème (voir la semaine dernière ces 3 exercices à partir de Kafka, avec l’idée que contribuer et partager (mais trop peu de retours pour cette première tentative, ça va venir avec l’été !) soit une autre plaque d’échange entre abonnés ;

- les 60 fiches qui sont mes montages perso distribués aux participants de mes ateliers, dans l’état où c’est sur mon ordi, quelques nouvelles rajoutées chaque année à mesure des nouvelles tentatives, d’autres régulièrement revisitées – fiches qu’on peut utiliser pour soi-même, mais qu’on peut immédiatement imprimer pour utiliser avec ses propres participants, si vous-même animez des ateliers.

Énorme plaisir à lentement me promener dans ce grenier atelier au rythme et à l’organisation si différents du site web, mais l’impression mine de rien, à tâtons et avec toutes ces années de pratique web, de toucher enfin quelque chose de neuf – ne plus baser la relation auteur/lecteur sur le seul système des droits d’auteur (de toute façon de plus en plus inopérant et insuffisant pour nous loger et nous nourrir, indépendamment des besoins techniques professionnels pour une construction web de qualité, et l’environnement est rude pour n’y pas sombrer), mais un autre niveau de partenariat, où chacun est libre de son rythme, et dispose du lien fixe (pas de login, pas d’abonnement à renouveler) transmis par e-mail pour retrouver sur place, sans avoir à s’en encombrer, l’ensemble de ces ressources à disposition.

Outre ces chantiers principaux, d’autres questions en suspens : fusion en un seul accès de la partie premium des sites nerval.fr et the lovecraft monument (déjà inclus dans le pass Tiers Livre), ces deux chantiers m’étant tout aussi essentiels (voir mises en ligne de ces dernières semaines sur nerval.fr, et de nouvelles traductions Lovecraft à l’approche les prochains mois) – mais l’ensemble me paraît de plus en plus indivisible. Et tout nouveau : une rubrique nerval.fr ouverte avec accès utilisateur libre pour les abonnés, et mise en ligne en self action (ce n’est guère compliqué....).

Donc à suivre, et merci à tous !

 


- invité à la HEAD Genève ce jeudi par Nicolas Nova (blog fascinant sur l’expérimentation objet et nouvelles dimensions du livre), photographie ci-dessus le couvercle du MacBook d’une des masterantes design !

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 17 mai 2014
merci aux 2113 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page