dimanche 3 blogs | 23, avec liste rouge

incitation à visites et découvertes, une rubrique de la création web


- des oloé du monde entier – Anne Savelli est à l’origine de cet acronyme (« où lire où écrire ») qui désignerait pour chacun ces lieux singuliers – une lumière, une place précise, un souvenir, une position du corps quelque par – qui ont favorisé pour nous l’entrée dans un livre qu’on lit ou un texte qu’on écrit – depuis bientôt 2 ans le concept diffuse à mesure qu’on se l’approprie – Joachim Séné reprend l’idée dans un site spip dont la page d’accueil consiste en une carte, à vous de transmettre liens, texte et surtout géolocalisation, par laquelle (entre autres) s’invente aujourd’hui la possibilité de l’écrire blog – bien sûr j’ai participé, mais ça se nourrit très vite – sur Twitter @joachimsene

 

- la disparition : Sébastien Rongier transmet chaque jour sur Facebook (et/ou Twitter) des images de son environnement immédiat, selon trajets – il y a une semaine, il transmet celle-ci, trois vêtements abandonnés sur un banc public, et suggère qu’on en donne sa propre interprétation – c’est en ligne sur remue.net et un beau voyage (et 8 jours que je me dis que je devrais contribuer mais pas trouvé ma propre entrée) – en profiter pour découvrir le site perso de Sébastien - sut Twitter : @srongier

 

- le médaillon (endeuiller le deuil) de Julien Boutonnier : la question de l’écriture récurrente est commune à une bonne partie des blogueurs, selon un angle qui ne se présentait pas avec cette force-là il y a encore un an ou deux, même si nous employons ces formes depuis longtemps : en quoi la récurrence de nos usages web, et nos circuits de lecture associant points fixes de consultation et dérives et découvertes, peut engendrer des formes narratives spécifiques ? pour moi, plusieurs séries en cours comme #scienceremix ou la traduction progressive des fictions du corps de mon cher Malt Olbren – dans les différentes tentatives que je suis, une note particulière à l’écriture dense et précise de Julien Boutonnier (aussi accueilli sur nerval.fr – que je ne peux pas nourrir avec l’intensité que je souhaiterais, mais bien sûr continuant son développement) – sur Twitter @BoutonnierJ

 

et coda :


- the red list : ce site français sur art et photographie comporte à la fois des présentations d’artiste, comme le travail majeur, plusieurs fois évoqué ici, d’Éric Tabuchi (le suivre sur Facebook, formidable) ou Patrick Tourneboeuf mais de très riches archives, comme retrouver par la photographie ce peintre très important (pour ses paysages industriels mais pas seulement) qu’est Charles Sheeler – sur Twitter The_RedList. Et emprunt de la photographie ci-dessus : la vieille aciérie de Trignac, près de Saint-Nazaire, photographiée par Eric Tabuchi – voir mon petit journal.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 2 février 2014
merci aux 1116 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page