fictions du corps | Notes sur les hommes barbares

pour en finir avec la vie joyeuse, 16


sommaire général _ précédent _ suivant

 

Les hommes barbares, nous les avions chassés de notre société. Nous en recevions des nouvelles, depuis là-bas, depuis le bord où nous les avions relégués. Tout tenait à cela : qui savait encore où commençait ce bord, depuis le temps que nous connaissions des hommes barbares, ce bord que certains disaient aux limites même de la ville, voire aux simples limites de vous-même, voire dans le dedans de vous-même ?


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne 1er janvier 1970 et dernière modification le 19 novembre 2015
merci aux 696 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page