13.11.17 | de la dérive des grands icebergs

celui-ci était grand comme huit fois Manhattan – source : L’Express/AFP


série science remix : le sommaire, ou au hasard :
13.11.08 | de comment la tique est armée

1 _ COMPRESSION

Il s’était détaché quand ? Bloqué tout l’hiver polaire dans les glaces du Sud, glace parmi les glaces il dérivait maintenant sur l’océan tumultueux et remontait vers les quarantièmes rugissants. Grand comme huit fois Manhattan (mais certainement moins peuplé, et sans ces perpétuelles bouches d’air chaud en pleine rue), il mettrait plus d’un an à disparaître et se fondre à la mer. Combien de naufrages pouvait-il provoquer ? De quel malaise pour la planète cette rupture était-elle le signe ?

 

2 _ RENVERSE

L’expérience avait réussi : grand comme huit fois Manhattan, soigneusement détaché de l’immense continent Antarctique, l’iceberg venait d’être libéré par les glaces de l’hiver polaire. Tout avait été configuré pour sa suivie : balises radio harponnées à sa surface depuis des avions spéciaux, éléments de réfraction pour les radars, émetteurs pour la mesure de sa propre fonte et sa température profonde. Ainsi, pour la première fois, disposait-on d’un laboratoire pour imaginer ce que devenait une ville lâchée à la surface des mers. On était prêt à lâcher les amarres de Manhattan. Auparavant, probablement tenterions-nous l’expérience avec une presqu’île moins peuplée, comme Guérande ou la Bretagne (la France tenait à participer à ce fantastique espoir international pour l’adaptation de l’espèce humaine à un autre état de la planète). On tenterait ensuite avec Bombay, et puis enfin on laisserait partir toutes les villes qui l’auraient souhaité : quel bonheur d’imaginer ces fraternités nouvelles, aux rencontres en haute mer de villes qui sinon seraient à jamais restées lointaines. Quel bonheur d’imaginer ce rapport neuf et volontaire de l’homme à sa planète, dans un respect bien plus grand, une communion bien plus forte.

 

3 _ SOURCE


- L’EXPRESS

LES MOTS-CLÉS :

françois bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 17 novembre 2013
merci aux 582 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page