13.09.05 | mort par rigidification de la peau

un champignon tueur s’attaque aux amphibiens – source : blog Passeur de Sciences


série science remix : le sommaire, ou au hasard :
13.09.24 | cosmos aller simple

1 _ COMPRESSION

Ce n’est pas très gai, cette information concernant un champignon qui s’en prend aux amphibiens, décompose progressivement la peau, qui se rigidifie et les étouffe. Apathie, anorexie et fin. Plus de 40% des espèces déjà, en Amérique du Sud : et ces saletés-là, ça a tendance à se répandre toujours plus vite qu’on le craint. S’en prend même aux si belles salamandres, souvenir ébloui de cette fois dans l’enfance que tu en avais capturée une. Mais ce qui surprend, c’est comment cette chercheuse aventurière a découvert la moisissure tueuse : « Je sortais le matin et voyais les grenouilles assises par terre le long du ruisseau. Elles avaient l’air parfaitement vivantes, comme si elles dormaient. »

 

2 _ RENVERSE

On avait la certitude que la mycose s’en prenait désormais aux mammifères, et de là avait contaminé déjà plusieurs villes, pas seulement des hameaux et villages. On essayait de s’empêcher de trop penser à Pompéi, où on avait aussi trouvé tant de corps figés comme cela dans l’activité quotidienne. Mais on ne pouvait se retenir d’imaginer sa propre ville ainsi : l’apathie qui nous prendrait tous, l’anorexie et l’immobilité qui suivraient, et puis, notre peau racornie et rigide, tout s’endormirait ainsi pour les siècles des siècles. Des chercheurs travaillaient sur une autre hypothèse, audacieuse et risquée, mais pas impossible : renverser à notre profit la tactique de l’ennemi. On resterait ainsi figés dans nos lieux habituels et nos villes, d’accord. Mais la vie intérieure ne serait pas atteinte. On pourrait communiquer à distance, on avait appris ces principes de télépathie. On serait débarrassés de bien des choses, des guerres, du travail, de cette agitation vaine, des loisirs. L’humanité connaîtrait sa troisième, sa plus belle phase : rester où on est, en profiter pour méditer. Et il y avait de quoi.

 

3 _ SOURCE

PASSEUR DE SCIENCES

LES MOTS-CLÉS :

fbon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 5 septembre 2013
merci aux 87 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page