13.09.23 | paye pour ta mort ça retarde c’est génial

Google plus fort que la mort – source : Quartz


1 _ COMPRESSION

Google est un monde : ses plateformes pétrolières reconverties en silos à mémoire refroidis par la mer, les restaurants gratuits et à volonté de son centre californien, son budget recherche équivalent à celui de notre pays tout entier, les fonctionnalités et inventions achetées même quand ce n’est pas eux qui en sont à la source, et puis ce miracle infini que même pour nous déplacer dans notre site web nous leur adressons une requête. Pourquoi ne pas s’attaquer à la mort ? Oh, bien sûr, on ne verra pas un ingénieur avec tee-shirt Google s’interposer devant la noire silhouette à la faux. Mais l’idée est formidable : puisqu’on sait tout sur vous, vos voyages, vos amis, vos vitesses de déplacements, vos heures de sommeil, vos clubs de sport et restaurant, et qu’on est le spécialiste universel des algorithmes, algorithmons la vie la mort : calcul de probabilités, conseils personnalisés, et sûr de sûr vous la retarderez. Google avait déjà réservé les ad words, camarde, faucheuse pour nous, et variantes pour tous les pays toutes les langues. Le pire, là-dedans, c’est que ça marcherait.

 

2 _ RENVERSE

Le nom de la nouvelle compagnie était trouvé, et son slogan : "Can Google solve death ?" Il s’agissait donc bien de résoudre, comme on fait d’un problème d’échec, pour être vainqueur à la place de l’autre. Mais ça restait devant, contre, face à la mort : on ne parlait pas d’immortalité. On parlait d’une partie finement jouée. Sans doute qu’il y aurait plein de produits et bénéfices annexes : financer les maisons dites de retraite, prévoir des frais d’hôpital, et le codicille aussi pour changer d’avis, si on avait soudain envie que ça finisse plus vite. Les compagnies pharmaceutiques avaient déjà réservé des parts dans la société, mais on disait que les sociétés funéraires aussi. Et puis quel risque : un client ne saurait vous poursuivre pour inefficacité, s’il est encore vivant pour le faire. Restait une inconnue : qui parviendrait à dérégler l’algorithme et entraîner la mort de Google, tous ceux qui avaient rémunéré la nouvelle société pour bénéficier de ses services mourraient-ils aussi ?

 

3 _ CHUTE

SOURCE

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 23 septembre 2013
merci aux 140 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page