13.09.24 | cosmos aller simple

cherche volontaires pour lune Jupiter, retour non garanti – source : The Verge


série science remix : le sommaire, ou au hasard :
13.09.03 | Microsoft rachète Nokia

1 _ COMPRESSION

Si on résumait les données scientifiques : on avait établi la probabilité non négligeable de présence d’eau en quantité suffisante sur Europa, lune de Jupiter, qui présentait d’autre part des écarts de température et des effets gravitationnels bien moins incompatibles avec nos conditions actuelles que – par exemple – Mars ou la Lune (la nôtre). Mais c’était loin. Et ce qu’on pourrait faire avec l’eau, et ne pas faire s’il n’y avait pas d’eau, c’était quand même une zone noire. Et les éventuelles formes de vie qu’on pourrait détecter, est-ce que ce ne serait pas une rencontre majeure pour les premiers explorateurs ? On avait imaginé d’y implanter une colonie terrestre, avec de quoi fabriquer de l’oxygène et faire se reproduire des plantes. Que pouvait-on leur assurer de plus ? On recrutait des volontaires, mais pour un aller simple.

 

2 _ RENVERSE

Une croûte de glace, et puis de l’eau dessous. On était coutumier de ces explorations, ici (sous-marins sous les banquises). Et quel émerveillement pour les explorateurs. Toutes les surprises étaient possibles. Il n’y avait pas d’escroquerie ou de fausse illusion dans cette proposition de voyage sans retour. Ceux qui se présentaient comme volontaires, que souhaitaient-ils sinon cet émerveillement, cet éblouissement, et probablement y disparaître ? On les avait seulement prévenus : quand bien même les appareils le permettraient, on ne diffuserait aucune image – même du spectacle d’une éventuelle fin.

 

3 _ SOURCE

THE VERGE

LES MOTS-CLÉS :

françois bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 24 septembre 2013
merci aux 83 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page