13.09.29 | façon de rendre l’électricité inépuisable

"L’activité électrique dans les synapses peut désormais être mesurée" – Source : Journal de la Science


série science remix : le sommaire, ou au hasard :
13.11.17 | de la dérive des grands icebergs

1 _ COMPRESSION

Ça y était, le pas était franchi : on pouvait capter l’électricité des synapses. Plusieurs milliards par individu, il n’y avait juste qu’à perfectionner le système de captation, l’étendre à l’ensemble de la boîte crânienne des volontaires. Puis améliorer l’accueil pour le grand nombre, établir les principes de collecte : longtemps qu’on savait le faire pour le sang, et pour ce qui concernait l’électricité c’était du classique. L’homme ? Oui, l’homme, parce qu’il pensait avec tellement plus d’intensité que toutes autres espèces.

 

2 _ RENVERSE

Angoissés : bienvenus ! Rêveurs : bienvenus ! En quelques années on avait maîtrisé le système de façon à nous rendre totalement autonomes par rapport à toutes autres sources électriques. Il y avait une contrainte : chacun devait venir à son tour prendre sa place dans les grands halls (les anciens centres de congrès, inutiles palais des expositions et autres bâtiments de foires, entrepôts commerciaux des périphéries, cinémas et théâtres : on ne savait pas – on ne le souhaitait pas – développer la collecte à domicile), puis, dans la semi-obscurité, votre seule tâche était de penser. Vous remémorer des images, des perceptions d’enfance, des émotions vives. On y trouvait du plaisir. S’affichait devant vous le quota d’électricité collectée. Puis vous repreniez votre place dans la ville (quel avantage, on n’avait même plus besoin de penser, le reste du temps), tandis qu’un autre quart des habitants venait s’installer dans les lieux de collecte. On pressentait qu’avec ce nouveau système mille possibilités s’ouvraient : pour les voyages interstellaires, pour l’autonomie des villes là où on les avait construites, et pour la pensée elle-même, enfin honorée de façon intransitive.

 

3 _ SOURCE

JOURNAL DE LA SCIENCE

LES MOTS-CLÉS :

françois bon © Tiers Livre Éditeur, tous droits réservés
1ère mise en ligne et dernière modification le 29 septembre 2013
merci aux 112 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page