Ode à Jimi Hendrix | Billy Cox

préparation web à ciel ouvert d’un chantier Hendrix


Le lien Hendrix et Billy Cox : première rencontre dans la caserne, Hendrix gratte des rocks à la guitare, l’autre entend et se présente comme bassiste. Le groupe fait ensemble, on joue dans les casernes proches, et dans les fêtes. Puis Hendrix libéré attend Billy Cox, et c’est la rude année de galère et d’apprentissage Nashville. Ensuite, ils se croisent rarement. Il n’y a aucune raison que le destin musical de Hendrix lui fasse recouper le destin plus modeste de son accompagnateur. Et Billy Cox est bassiste dans un sens beaucoup plus conventionnel que ce que développe Noël Redding, ou de ce que Hendrix expérimente avec Jack Casady (Voodoo Chile). Mais l’idée intérieure de tandem ? Dommage d’en savoir si peu sur l’enfance de Billy Cox : il y arrive comment et pourquoi, lui, au régiment de parachutiste ? Premier contact : un jour qu’ils jouent à Memphis, Hendrix fait venir Cox de Nashville, qu’il écoute. Il le voit après, lui donne 500 dollars, lui dit d’attendre, qu’il va lui téléphoner bientôt. Ce sera au mois d’août, puis jusqu’au bout.

Buddy Miles : « Le truc pour lequel j’étais connu, c’était d’être un batteur fort (powerful drummer) ». Il a joué avec Wilson Pickett. Sa masse. Sa façon de jouer peu et mat, la caisse claire devant. L’étalage de cymbales. Tout le contraire des mouvements de toms et la souplesse de Mitchell.

Avec Billy Cox et Buddy Miles, beaucoup de temps à improviser, à Shokan ou au Record Plant : l’Experience ne se voyait que pour jouer. Hendrix montre à Cox les parties et variations de basse, spirales tout en bas du manche. Seulement, quatre ans ensemble depuis la caserne et après, Billy Cox tiendrait cela ensuite trois heures sans bouger. Et ils disent, les deux autres, que c’était aussi beaucoup parler, rigoler, être ensemble, déconner (joking).

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 1er juillet 2018
merci aux 4 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page