les Rolling Stones dans les livres

quelques recommandations essentiels livres pour l’épopée collective


 

Au-dessus de ma tête, pas loin de 78 titres qui sont mon outil principal de travail pour la doc de ma bio Rolling Stones, une biographie, Fayard 2002 et Livre de Poche 2003, désormais en version numérique sur publie.net, édition révisée & augmentée pour leur 50ème anniversaire.

Dans ces livres, il y a un noyau de lectures qui sont à la fois l’histoire du groupe et notre propre histoire. Je voulais en proposer une sélection, ceux que je recommande vraiment – évidemment ne pas hésiter à privilégier l’anglais, c’est pas du Henry James, vous vous y retrouverez très vitre dans la langue et c’est quand même un autre plaisir... Je mets donc les 2 versions quand elles existent. Plus un certain nombre de textes accessibles en version numérique...

 

d’abord les 3 films


Déjà dit, mais on a la chance d’avoir 3 grands classiques du film qui se greffent sur l’histoire des Stones :


- David et Albert Maysles, Gimme Shelter, saisie directe de la tournée de 1969 et bien sûr l’épisode Altamont qui tirera tout le film à lui.

- Godard, One + One, l’élaboration en studio de Sympathy for the devil et l’étonnante intuition de celui que Keith nomme, dans Life : ce Français qui ressemblait à un employé de banque (pas été voir si ça avait été corrigé dans la traduction !)

- Robert Frank, Cocksucker blues, toujours sous le manteau, DVD pirate ou les copies YouTube balladeuses.

 

les Rolling Stones par eux-mêmes


Pas gros choix, mais 2 obligatoires :


- Bill Wyman, Stone alone, le document sur les 15 premières années du groupe vues de l’intérieur, le fric, Brian, Allen Klein... Le bouquin de Bill a été traduit dans toutes les langues européennes sauf le français... incompréhensible.


- Life, de Keith Richards, ci-dessus lien pour version française ou la version anglaise (conseillée, ne serait-ce que pour les motherfucker) – évidemment beaucoup plus la vie d’un junkie que la vie d’un grand de la musique, mais justement, chez Keith, c’est indissociable – et tout le premier ties du livre sur l’adolescence et la formation du groupe, obligatoire. Le monstre se lâche, vraiment, et c’est carrément thriller. Mais sur un fond totalement noir d’oubli ou mémoire sélective. Dispo aussi en version Kindle (6€) : Life

 

l’agenda titre par titre



- Martin Elliott, Rolling Stones, the complete recording sessions, 1962-2012, zut et je découvre que je n’ai que l’avant-dernière version, c’est la bible pour travailler sur le groupe, répertoire de tous les enregistrements avec alternate takes, concerts live avec prises répertoriées, session men, présentation et analyse, une sorte de dictionnaire indispensable, et donc constamment remise à jour et complétée à mesure des rééditions.

 

moments charnières de l’épopée Stones



- James Phelge, Phelge’s Stones, incroyable document sur l’été 62 et l’année 63, les heures les plus décisives de la formation, quand Brian, Mick et Keith, au 102 Edith Grove, recrutent un co-locataire... Vraiment l’incursion dans le noyau de la légende. A noter que @JamesPhelge, sur twitter, est resté égal à lui-même (et voir son site)... Mériterait plus qu’amplement trad française (suis prêt, si qu’on me commande).


- Stanley Booth, True adventures with the Rolling Stones – le jeune journaliste s’embarque au culot dans la tournée de 69, il n’existe pas encore de bouquin sur les Stones, ils sont accessibles, Wyman prête ses carnets (mettra longtemps à les retrouver), c’est de première main sur la mécanique qui commence à se hiérarchiser... A donc été traduit en français. Existe aussi pour Kindle youpi j’y vais The True Adventures of the Rolling Stones.


- Robert Greenfield, Stones touring party, l’équivalent pour autre période charnière, la tournée STP de 1972, celle que filme Robert Frank. Document sur l’époque, plus opaque que Stanley Booth pour la vue sur le groupe. Existe en traduction française, mais ne semble plus disponible. Pas de version num, devrait.

 

livres plus généralistes



- Philip Norman, The Stone : Philip Norman a été le premier à proposer une biographie d’ensemble des Stones, ma 1ère édition date de 1984, version augmentée de référence en 1993. Existe en version française, mais franchement, de la façon dont il vous raconte l’histoire, pas la peine, un petit verre de rouge à côté vous enlèvera les problèmes de langue. Et là aussi, ouf version Kindle The Stones : The Acclaimed Biography.


- Mark Paytress, Off the record, je recommande sans hésiter, énorme compilation d’entretiens, déclarations, classement par dates, puis par titres et disques, vraiment un outil de travail. Je découvre qu’il est en poche (ci-dessus). Et version Kindle aussi, preuve que ça marche : Rolling Stones : Off The Record (Paperback Edition).

 

sont aussi à regarder, nos poupées


Parmi les kilos vendus au poids de livres de photographies (on attend parution de l’album exclu du 50ème anniversaire), quelques incunables :


- Gus Coral, Black &white blues, des années et des années plus tard, un vieux bonhomme découvre dans ses stocks de pelloche que, ce printemps 1963, on l’avait envoyé suivre une tournée rock pas terrible, sauf... sauf ces 5 jeunes zigotos qu’il mitraille sous tous les angles. Admirable.


- Michael Cooper, The early Stones, les Stones vus par un qui est de la bande... Document très rare évidemment, unique témoignage sur les années d’expansion et de mutation.


- Bill Wyman, Rolling with the Stones : la collection de documents rassemblés par Bill lui-même, sans doute la plus complète introduction au contexte iconographique de l’aventure.


- Rolling Stones, A life on the road, dans les livres officiels avec assentiment du groupe, exception pour celui-ci, plutôt sur la période récente, mais de belles incursions techniques sur l’organisation et la vie des tournées – surveillez chez les soldeurs !

 

c’est nous les Français qu’on en parle



Il y aurait tout un travail à faire sur l’image des Français chez les Stones, à l’exception de Mick... En attendant, un petit souvenir culte... et ma propre bio, donc en cours de révision pour la version num.


- Jean-Jacques Schuhl, Rose poussière... au cas où vous ne l’auriez pas déjà lu !


- François Bon, Rolling Stones, une biographie, en poche, 1000 pages pour moins de 10 euros, allez, transaction honnête !

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne 28 juin 2012 et dernière modification le 4 décembre 2013
merci aux 1825 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page