1964 | tous ces Anglais avec leurs cheveux

à l’école des USA


Il n’y aurait jamais eu la poussée sismique des Rolling Stones si la télévision n’avait pas eu à établir son propre rôle dominant, et pourtant, elle les convoque comme repoussoir. Le discours et les grimaces du présentateur, lors de cette première tournée américaine, sont évidemment un beau signe d’époque. Dans ce moment de pur play-bac (pas de micro, pas de fil, on fait semblant), la position centrale que garde Brian Jones, qui fait aussi les choeurs. Et beau solo sur la fameuse guitare-mando. Mais Richards, derrière, fait déjà bien autre chose qu’un travail rythmique.

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 mai 2012
merci aux 598 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page