1982 | les Rollings Stones approximés par TF 1

de l’art de raconter des bêtises quand on pourrait ne pas


« Le rock’n roll ce n’est pas quelque chose de compliqué... », dit Mick gentiment, en bon français. Mais quel empilement de clichés. Le monsieur à cravate du journal télévisé, les images d’archives, la prononciation bien béret basque camembert (Madison Square comme donne-moi ta part, Bill Wyman comme Bill oui oui manne, etc), et le comble, on nous informe de la mort de Brian Jones et 2 fois de suite c’est le nom qu’il donne à Mick Taylor bien vivant. C’est bien de revenir voir ces merdes, parce qu’on comprend mieux l’échelle du dérangement, les résistances du vieux monde, et leur capacité de nuisance. On peut faire un concours à qui relèvera le plus de bêtises, dans les 3’ de ce n’importe quoi.

 

LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 mai 2012
merci aux 486 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page