1965 | Rolling Stones with Howlin’ Wolf

scène de télévision, 1965 : l’école du blues


Pour les Stones, c’est lancé. Les célèbres c’est eux. Mais ils vont payer leur dette. Quand les bluesmen venaient en Angleterre, en 1962, ils dormaient par terre dans la cuisine d’Alexis Korner. Ils offrent à Howlin’ Wolf les séances de studio dont sortira le disque Howlin’ Wolf London Sessions, avec la rythmique Watts-Wyman derrière à l’abattage. Dans cette émission de télévision, plein de leçons : c’est encore Brian Jones (qu’ils appellent Mister Shampoo, on comprendra ici pourquoi) qui apparaît comme le patron, mais c’est à Mick que le présentateur donne la parole. Mick qui touche l’épaule de l’interviewveur (ferait plus ça aujourd’hui), et tourne systématiquement le dos à la caméra (n’a jamais plus fait ça). Ensuite, c’est Howlin’ Wolf. Post-scriptum : regardez son bassiste. Dans les premières tournées des Stones, ce que Richards nommera l’université du rock’n roll, c’est du voisinage de ces types, à l’hôtel, dans les loges, qu’ils recueilleront une partie du métier inaccessible autrement – le professionnalisme américain.

 


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 28 mai 2012
merci aux 398 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page