de Désordre en Fourbi

les photographies de Philippe De Jonckheere se rematérialisent


La démarche de Désordre est évidemment complètement liée à sa nature numérique : 50 000 images au total dans les archives et rubriques du site, dont le point d’accès le plus simple reste le blog, mais libre à vous de plonger et de vous perdre.

Le site se complète de séries, dont La Vie est une des plus remarquables, mais il y a les séries politiques avec les images de campagne électorale, et il y a les photographies de paysages comme ces séries de vues du train Paris Clermont-Ferrand (intitulées Hommage à Cartier-Bresson dans le site).

Mais la photographie, en tant que dépôt de temps, c’est la recomposition précise d’une image en tant qu’objet dépassant les frontières numériques. Objet vivant, on l’a vu à Montbéliard dans notre spectacle avec Dominique Pifarély, où 10 000 images du Désordre étaient projetées et coordonnées manuellement par PDJ en fonction de l’instant texte et musique, via trois écrans de 4 m x 3. Philippe De Jonckheere, avec fourbi.net lance un système très simple de boutique web, et pour chacune des images proposées l’envoi d’un tirage argentique aux standards professionnels.

Et si les photographies sont proposées en général avec largeur de 50 cm, pour l’itinéraire de Paris à Clermont-Ferrand on peut demander jusqu’à la taille de 2m x 1,50m, prix en proportion.

Evidemment incitation à découverte et soutien. Passez au moins sur l’itinéraire Paris-Clermont visionner plein écran les planches proposées. C’est magique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Philippe De Jonckheere, Hommage à Cartier-Bresson (extrait de la série : Itinéraire de Paris à Clermont-Ferrand).
LES MOTS-CLÉS :

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 2 janvier 2011
merci aux 837 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page