[Artaud, par Mordillat]

les 2 films de Gérard Mordillat sur Artaud à Saint-Denis samedi 13 mars


Ce samedi 13 mars au cinéma l’Ecran de Saint-Denis :

- à 16h La véritable histoire d’Artaud le Mômo, documentaire, 2h50, 1993
En 1946, Antonin Artaud sort enfin de l’asile de Rodez où il vient de passer 7 ans et revient à Paris. Il mourra deux
ans plus tard, en 1948. Gérard Mordillat et Jérôme Prieur reviennent sur ces deux années, marquées par une intense
activité créatrice. Grâce à la parole de tous ceux qui sont encore là et avec qui Antonin Artaud entretenait un rapport
très passionnel, apparaissent à la fois une personnalité hors du commun et l’actualité d’une oeuvre immense.

(extraits sur YouTube)

- et à 21h En compagnie d’Antonin Artaud, fiction, 1h30, 1993
La rencontre avec Antonin Artaud, de retour à Paris en mai 1946, est une illumination pour Jacques Prevel. Dès lors, le jeune poète va suivre Artaud dans ses pérégrinations entre la maison de santé d’Ivry et Saint-Germain-des-Prés, tout en poursuivant la même quête de poésie, de drogue et d’absolu. Devenu le disciple, le pourvoyeur et le compagnon de l’homme de génie, il va s’attacher à tenir la chronique de leur relation jusqu’à la mort d’Antonin Artaud, deux ans plus tard.

Un apéritif convivial vous sera offert entre les 2 séances.

Gérard Mordillat, artiste engagé, autant par ses prises de position publiques que dans son oeuvre, est un homme d’images et de mots, les deux inextricablement liés : romancier, cinéaste et même “jongleur” du verbe (Les Papoux dans la tête sur France Culture). À l’occasion d’une projection de son premier film réalisé avec Nicolas Philibert (La Voix de son maître) nous avions évoqué ensemble comment une parole, même filmée frontalement, peut produire de vrais moments de cinéma. Quelle mise en scène, quelle mise en condition sont alors nécessaires ? Attention du réalisateur à l’inscription de cette parole dans l’espace filmé, intensité de la relation à la personne qui s’exprime, capacité d’évocation de celle-ci… Est né alors le désir de montrer son travail, en documentaire et en fiction, autour d’Antonin Artaud.
C’est aussi une occasion rare de voir et de comparer deux récits différents autour de la même histoire et de comprendre ce qui résiste dans le passage de l’un à l’autre.
On vous attend donc nombreuses et nombreux pour cette belle journée !

L’équipe des Rencontres

 

site du Cinéma L’ÉCRAN
Place du Caquet - Saint-Denis
Métro : Saint-Denis - Basilique / ligne 13
Le cinéma se situe au pied du métro

Pour tout renseignement
site Périphérie
Tél : 01 41 50 58 27
Tarifs : 6 euros pour les les 2 séances, tarifs habituels du cinéma par séance


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 9 mars 2010
merci aux 438 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page