Espèces d’espaces (in from at) New York

le 11 décembre, les modèles Perec de la ville à l’assaut de la ville emblème


C’est confirmé : le jeudi 10 décembre, rencontre à la NYU avec les étudiants d’Emmanuelle Ertel, et le vendredi 11, à la Maison française de la New York University, avec Emmanuelle Ertel, Bassem Shahin et leurs étudiants, on s’attelle pendant 3 heures (12h30/15h30) à une confrontation directe d’écrire la ville, via Espèces d’espaces et de l’infinie réalité new yorkaise.

On devrait être une bonne quarantaine, l’idée est donc de dégager préalablement 4 pistes de travail, se répartir arbitrairement en 4 groupes, chacun sur une de ces pistes, et de rassembler tous les textes.

Aurons-nous des variations sur l’inhabitable (ou l’entendre, dans un bistrot, autrefois – ferais plus ça maintenant, même avec ma Gibson et même Bleecker Street – autres traces) ? Des travaux sur les fenêtres ? Sur ce fameux espace inutile que Perec met au centre de son livre ? Sur ce que peut être marcher tout droit dans une ville ? Sur un travail en temps réel comme dans Tentative d’épuisement d’un lieu parisien ?

Pour moi, en tout cas, me réjouis que mon premier semestre sur le continent américain trouve sa conclusion dans ce cadre. Il apparaît de plus en plus urgent que nous confrontions les 3 modèles de creative writing US, la création littéraire au Qc et nos ateliers d’écriture français pour un contact plus rapproché avec les enjeux de la littérature contemporaine.

Et défi intérieur aussi, pour immense souhait d’approcher la langue de mon expérience directe de cette ville, New York, qui s’affirme, dès qu’on y marche, comme nous appartenant à tous.

Pour les étudiants NYU qui participeront à l’expérience, approches d’une écriture de la ville via es propositions mises en ligne l’an passé sur le site BNF (expérience qui devrait reprendre, souhaitons-le), et notamment cette rencontre avec Paulette Perec.

Dans les pistes de travail, mes propres confrontations à la ville. Pour des prolongements plus théoriques, ce texte de Michel de Certeau ou l’important livre de Régine Robin, Mégapolis.

Si tout va bien question connexion, le 11 décembre, 12h30 NY et Qc, 18h30 en France, on essayera de mettre tout ça en ligne en temps réel, propositions, et espace pour écrire via ouvrez.fr, j’espère participation de quelques étudiants UdeM et Laval ?

Merci à Fabrice Gabriel, du Bureau du livre français de New York.


responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 24 novembre 2009
merci aux 1307 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page