mousson d’été : ça commence

à Pont-à-Mousson dans la bouilloire Didym


Le programme de la Mousson d’été 2005 est en ligne.

Je pars mercredi matin aux aurores, pour une fois le train de gare de l’Est ne me mènera pas à Nancy, mais à Pont-à-Mousson, via Metz. C’est en voisin, à mi chemin du haut-fourneau d’Uckange qui surplombait les usines Daewoo.

Je découvre ce soir la liste des acteurs qui seront présents, l’idée de Michel Didym c’est de se mettre tous ensemble au service d’expériences entre notre langue et des textes venus de Chine et du Japon.

Faudra-t-il réviser et actualiser le vieil amour qu’on a pour le Nô ou le Roi Singe ? Je chargerai mes livres de Nô dans la valise.

Michel Didym m’a proposé chaque jour une intervention libre de 30 minutes, en travaillant au jour le jour avec les acteurs qui sont sur place.

Et j’y découvre quelques noms qui sont des frères d’armes, des compagnons de route : Quentin Baillot, Stéphanie Béghain. Bérangère Bonvoisin, Jacques Bonnafé ont aussi dit leur accord...

Le luxe donc. Mais il va falloir leur fournir du charbon, et donc le leur prendre.

Et côté écrivains, se revoir avec Jacques Rebotier, Serge Valletti, Koffi Kwahulé, Mohamed Rouabhi, Claude Guerre, ce que j’aime dans le théâtre c’est ce côté "famille", ça nous saltimbanque le fond d’âme, à nous les plumitifs. Donc on part à l’aventure, enfermement abbaye des Prémontrés cinq jours et cinq nuits : en fait, j’étais un peu jaloux que Didym ait si tardé à m’y inviter, alors voilà, on va rattraper. Mais avec les amis ci-dessus nommés, je le sais bien, ça va être voler, piller, écouter, apprendre : eux, le théâtre ils sont nés dedans.

Comme les autres années, il y aura un compte rendu sur le Net au jour le jour, Temporairement contemporain. Je serai dans l’équipe évidemment, puisqu’il y a des ordis et l’ADSL via theatre-contemporain.net... En attendant, on peut lire les archives des années précédentes.

Donc 5 fois 30 minutes de lecture de mon tumulte, sans du tout savoir ce qui va s’en écrire en direct...

photos : fonderie à Pont-à-Mousson, depuis le train, lors de mon dernier passage sur la ligne

responsable publication françois bon © Tiers Livre Éditeur, cf mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 23 août 2005
merci aux 1049 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page