Marine Riguet | vues avec coupe

–> AUSSI DANS CETTE RUBRIQUE


pan de pièce immobile — peut-être une mouche posée sur l’ampoule de la lampe de chevet, dans la perpendiculaire de l’œil droit — peut-être l’absence de soi dans la pièce — plus rien ne bouge à l’intérieur — selon que ce soit l’une ou l’autre, l’intérieur n’est pas le même : il y a l’intérieur de la pièce et l’intérieur de soi — la lumière extérieure vient recouvrir la lumière de la lampe de chevet


pan de pièce avec mouche — variante du même, si ce n’est un peu plus de matin dans la gouttière

 

À la gare, tu as dit. J’ai dit. Quelque chose comme ça.
Nous étions en halte de nous-mêmes.
C’était le bout où tous les quais se rejoignent et nous tenions nos corps devant nous pour parler. Comme dans les photographies tout bouge.
Je t’ai dit que nous n’étions peut-être jamais ailleurs qu’à la lisière — comment savoir où soi-même –- non pas un seuil qui se passerait pour entrer et sortir, mais plutôt entre sa propre peau et celle du monde –- le lieu infime, virtuel, de ce qui se rencontre.
Toi, tu as cité Wittgenstein. Tu as dit : ce n’est pas parce qu’on ne sait pas voir où la lumière prend fin que la lampe n’existe pas.

Il y a ce soir une mouche posée sur l’ampoule de ma chambre.
Et parce que la mouche me fait penser à Duras, parce que chaque mouche ne peut plus faire penser qu’à Duras, au regard posé sur la mort de la mouche, sur le mur, je crois que cette fois, tu vois, c’est moi la mouche sur le mur qui meurt, et elle, la mouche aux mille yeux, le regard.
Et quand je dis moi, c’est autre chose.
C’est tout ce qui meurt.
Quoiqu’il arrive encore, à la tombée de la nuit, de prendre les mouches pour des oies sauvages.

 

DIRE | expérimentations, le lab


Une série hors de la charte graphique de la revue, page blanche pour expérimentations numériques & transmédia. Un laboratoire qui rejaillira sur l’ensemble des démarches.

Marine Riguet :

 son site Marine Riguet, inclut bio biblio et parcours

 sa chaîne YouTube

 on dirait une forêt, avec Didier Casamitjana, percussionniste, Art Zoyd Studio, septembre 2021, projet initié par Kasper Toeplitz.

 retour sommaire hiver 2022, ou accueil revue.

 



Tiers Livre Éditeur, la revue – mentions légales.
Droits & copyrights réservés à l'auteur du texte, qui reste libre en permanence de son éventuel retrait.
1ère mise en ligne et dernière modification le 29 décembre 2021.
Cette page a reçu 186 visites hors robots et flux (compteur à 1 minute).