2008.06.02 | Lille, palais à louer


Je ne sais pas si l’intérieur de ces énormes Palais des congrès, que les villes rentabilisent tant qu’elles peuvent, dépend vraiment de l’architecte qui en est à l’origine. M’étonne plutôt la disproportion de l’homme et des murs, la rationalité sans fissure, et pourtant les vieux modèles pris au théâtre, à la représentation.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 2 juin 2006
merci aux 582 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page