2020.09.20 | quitter Douai en marche arrière (et 15 images)


précédent _ suivant

Ce jeudi 17 septembre, quand vers 11h50 le train parti de gare du Nord s’est arrêté à Douai, Kasper m’a prévenu : — On va repartir en marche arrière. Moi sur le principe j’ai rien contre, en Italie autrefois c’était souvent. Sur le Paris-Nancy du temps de Paysage Fer ça se passait aussi, peut-être à Châlons je ne sais plus. C’est plus troublant quand une fois, à Vendôme, c’est arrivé à notre TGV et qu’une voie sépulcrale a annoncé : — Nous roulons à contre-voie, nous faisons marche arrière.

Alors, le sentiment étrange qu’on pourrait revenir au point de départ dans un voyage infini, ou plutôt que ce qui se dévoile sous les yeux on ne saurait jamais l’atteindre, on entre dans le paysage depuis son compartiment de train, on repart pareil.

Alors j’ai fait une séquence d’images, comme justement je faisais pour Paysage Fer. Je dois revenir à Valenciennes, probablement plusieurs fois : je crois que je referai l’exercice, le republierai ici en 15 autres images.

Photographier est difficile (c’est ma contribution du jour à la réflexion générale sur réel et photographie numérique entamée ici depuis 15 mois).

Photos : GH5 + Sigma 16 1.4.

 

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 septembre 2020
merci aux 98 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page