2019.11.21 | mystères de Liège

sommaire & derniers billets, ou
une autre page du journal au hasard  :
carrés urbains | arts plastiques

précédent _ suivant

Ils ne le savent pas, les copains belges, le décalage de signes et de couleurs qu’ils nous sont chaque fois, enfin leurs rues, leurs villes, les lumières. Il faisait déjà nuit quand le Paris-Dortmund a traversé Bruxelles, donc Liège je n’ai vu que la nuit et repartirai ce jeudi soir à la nuit. Mais ça suffit, un chambre d’hôtel et trois rues. Souvent, quand je suis à Bruxelles, j’essaye de me remémorer les différents hôtels où j’ai dormi, et je n’y arrive pas, je ne saurais pas les retrouver, sinon le tout petit juste en face des halles de Schaerbeek et l’Ibis juste en face BXL Midi, finalement tellement le plus commode. Là, l’hôtel est « outremeuse », juste le quartier natal de Simenon (et son pendu de Saint-Phollien au carrefour). J’avais apporté ma loupiote : j’ai tellement fait de ces vidéos de nuit dans ces chambres d’hôtel dont on ne se souviendra pas. Mais non, pas tant la fatigue que se concentrer sur l’intervention de demain, les autres boulots tous coincés derrière la porte, l’étrange chose que ça va être de faire Bruxelles-Lyon direct pour la 2ème partie du workshop ENS (tous les bouquins tout prêts dans ta valoche, du coup trop lourde). Alors juste quelques photos de cette chambre un peu biscornue, avec son ouverture en pointe sur la rue et les 2 chromos au mur. Quand je pense que j’ai passé près de 3 ans sans pratiquer ces relevés de chambres systématiques.

 

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 20 novembre 2019
merci aux 81 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page