2014.01.05 | Japon, le Fuji sans l’oiseau


Le poète web qu’est Karl l’astrophysicien (il a commencé comme cela) témoigne par l’activité retrouvée de son blog du bonheur qu’il a à vivre à nouveau au Japon, après quelques années de Montréal, des centaines d’aéroport, et quelques mois de travail à Toronto qui manifestement lui ont parus longs.

Que fait-il au Japon, Karl, il ne se préoccupe pas de nous le dire, on se gardera de le lui demander. Il s’est acheté un vélo, il relit Proust. Il habite tout près de l’océan, et en se retournant il a vue sur le Fuji.

Ce fameux mont Fuji dont Jacques Roubaud prétend qu’il n’existe pas. Et celui qu’Osamu Dasaï, dans les Cent vues du mont Fuji, n’arrive jamais à voir.

Drôle d’idée de Karl dans ce billet, je cite : « Je tente de plus en plus de réaliser des photographies du Fuji dans un environnement plus élémentaire, plus près de la réalité de notre regard moderne, moins pompier et sûrement plus industriel. Aurez-vous su le voir derrière les fils électriques, les immeubles et la file de voiture à l’heure des embouteillages de la soirée. »

Alors, dans la grande planche Lightroom qui me donne accès à toutes mes photos, je pars à la rencontre de ces clichés pris du Shinkansen, retour Kyoto, le 28 janvier 2004 me dit Lightroom : 10 ans exactement.

J’étais très fier, dans cette première version web de mon court voyage au Japon (oh l’envie aussi d’y retourner), que sur une de ces photos apparaissait devant le volcan un aigle. Mais cette photo-là a disparu de mon disque dur.

Par contre, cet environnement industriel du Fuji, dans le train pas le choix : il est là.

 



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 6 janvier 2014
merci aux 618 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • Les photographies sont comme nos souvenirs, ce sont les autres qui en gardent souvent une trace plus tangible, dans leur mémoire ou celle de leur ordinateur.

    Je garde un souvenir ému des apparitions fantomatiques du Mont Fuji lors de mon voyage au Japon, et j’avais écrit un texte sur ta photo avec l’aigle dans le ciel à laquelle une des miennes semblait faire écho : un nuage en forme d’oiseau comme ces nuages lenticulaires qui chapeautent par moments le Mont Fuji.