dansants personnages de banlieue en attente d’affection


Je ne devrais pas me servir d’Instagram et ses images carrées automatiques au lieu de sortir mon appareil, l’allumer et cadrer mais c’est comme ça. Passer brutalement du hub (ah non pardon, pôle multimodal) de Massy-Palaiseau avec le gros carré frigo sur tunnel de la gare TGV et la passerelle des RER, on s’immerge dans la vallée de Chevreuse. À la gare de Bure-sur-Yvette je longe les voies en arrière jusqu’à ce bâtiment qui héberge des mathématiciens dans les arbres du coteau (ce n’est pas aux mathématiciens que j’avais affaire). Et retrouver ces petites maisons de briques étroites chacune dans son enclave, comme l’étage toujours plus haut que le rez-de-chaussée, et les portails de fer forgé avec un nom sur une plaque, Villa les Charmes ou comme ça. Puis vu ces trois boîtes aux lettres. Après je n’ai plus fait d’image (assez à faire avec l’ordi, et pas ressorti du bâtiment avant le soir, sans compter que la neige a tout lessivé, tout a l’air triste, gris, humide). Questions intérieures plus bizarres : s’arrêter à Massy sans entrer dans Paris, venir dans ces lieux sans monde, éclatés, avec leur géographie automobile comme autant de traits de scie – probable qu’à partir d’avril je viendrai là au moins un jour par semaine, la médiathèque Bagnolet, après la station de métro Galliéni, était un repère plus facile. J’habite de moins en moins quelque part, sauf ici, dans les images qu’assemble le site.


LES MOTS-CLÉS :

François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 16 février 2012
merci aux 553 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • (c’est juste le métro) (ce qui est joli, c’est le bazar orange - y’a écrit porte dauphine je crois) (c’est le passage du numérique devant la maison de la rue bottin qui fait ch... son monde) (enfin ce que j’en dis) en tout cas, c’est le boulot, ça bosse ; une de faite, c’est déjà ça ; la semaine prochaine on continue, une autre ; on va saisir (j’ai fait des bourdes urssaf, je vais payer ça, je le sens venir) (un peu marre de ces administrations à lak, faire soi-même son malheur, c’est le genre de notre beau pays)