caca dans l’eau


Il s’agit de maillots de bain jetables. J’ai l’impression que les pubs vendues pour être installées sur les garages à caddies, au supermarché, se sont adaptées au tarif bas de gamme – elles sont toujours surprenantes, pas comme les autres. On ne les imaginerait pas se propager ailleurs qu’ici, sur le parking où on rapporte le chariot pour reprendre pensivement le jeton en les contemplant. Il me semble que le fond en Photoshop bleuté marin a pu déjà servir pour une machine à laver qui lave plus blanc ou peut-être même pour les fabricants de matériel de sécurité pour ces piscines qui prolifèrent dans les lotissements : comment jeter le bébé avec l’eau du bain, en somme, et caca dans l’eau à volonté.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 juin 2011
merci aux 639 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages

  • couple capturé rue E. Varlin (toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence fortuite) paris 10, au 19, on devrait ouvrir les persiennes, aujourd’hui je tape deux fois vingt neuf, ce qui fait pas grand chose mais fait avancer le bazar vers où on sait, on s’en fout, on avance on en rit (mon pote : "comment ça va la vieille ?", c’est d’un goût) et on ne lâche rien. Rien.

  • Surprise de voir, à Saint-Servan, ces préservatifs cadenassés. Peut-être, sans doute, inévitablement, le sont-ils partout. Mais à ce point ? Et surtout dans une de ces bourgades où la population si elle copule, n’en doutons pas, semble si calme et retenue qu’on n’imagine guère un fric-frac aux condoms. Serait-ce en prévision des hordes de touristes prochaines et espérées, mais qu’on craint déchaînées ?

    Voir en ligne : traces et trajets

  • Se noyer ? C’était un peu l’idée ce matin, mais heureusement non, aller nager plutôt, même avec la sensation que ça ne suffirait pas, malgré l’excellente journée d’hier. Et puis si : en 21 minutes (démarrer trop vite, ne pas tenir la distance, tant pis), finalement trouver des idées.

    Tenir la distance, au fond, si.

    Voir en ligne : Fenêtres open space

  • (j’ai fait une croix sur le point) magnifique gâteau cadeau de H. figues chocolat cannelle russe en diable (l’une de mes tantes, voilà bientôt onze lustres, pratiquement m’appelait "pierre le grand" autant dire que ce type de décoration, de plus posée sur une friandise, a de quoi me toucher) (encore que les tsars, je n’y tienne pas particulièrement : toutes choses sont à mesure, j’aime savoir que les russes blancs furent chauffeurs de taxi ici, que l’emprunt russe, que la révolution etc...) (pourtant, les slaves et moi, bon, j’ai l’âme slave mais quand même...) (merci à toutes et tous)

  • (capturé avenue de messine, paris 8, quartier monceau blindé de fric, caillebotte au musée, des milliers de touristes-ou pas-, on a reculé) (il est moche, il y en une quinzaine sur la façade de cette immeuble en rond)