la voyante n’a rien vu


C’est toujours la surprise, dans la galerie du supermarché : là c’est 3 cabines, où 2 femmes et 1 homme attendent le client. Chacun a un petit panonceau expliquant sa spécificité de voyance, et le bien qu’on peut en tirer. De toute façon, avec le système de ticket, on paye d’avance. Mais une seule a refermé hermétiquement la bâche bleue, quand on passe près on entend que ça chuchote. Chez Alban aussi, mais c’est parce qu’entre les clients il parle au téléphone (consulte par téléphone ?). Quant à la voyante qui attend, elle ne voit certes pas dans son dos, car elle ne m’aurait pas laissé la photographier. Quand on est repassé, une demi-heure après, les courses faites, ils étaient tous les trois partis manger.



François Bon © Tiers Livre Éditeur, mentions légales
1ère mise en ligne et dernière modification le 6 avril 2011
merci aux 576 visiteurs qui ont consacré 1 minute au moins à cette page


Messages